Guild Ball : L’enfer des fourneaux

Unboxing de l’extension Hell’s Kitchen pour Guild Ball

Aiguisez couteaux, hachoirs et autres lames, car les cuisiniers déboulent sur le terrain de jeu. Une faction qui va bien avec celle des bouchers, mais comporte plus de poèles et pelles à tarte que d’ustensiles pointus.

L’équipe des cuisiniers au complet. On appelle cela une bridage !

Ces figurines qui font partie des moins fines de celles que j’ai déballées jusqu’à présent. Peut-être un changement de fabriquant, mais vous le constaterez comme moi sur les photos, ce n’est pas du même niveau que ce qu’on a vu précédemment.

A gauche : Spice, Ailière ; A droite : Sugar, Attaquante
A gauche : Roast, Milieu de terrain défensif, A droite : Wellington, Milieu de terrain
A gauche : Cinnamon, Milieu de terrain offensif ; A droite : Pepper, Masquotte

Bref une petite déception, car cette faction aurait pu être parmi mes préférées de part sa thématique. On verra si le problème se confirme à la peinture (un jour leur tour viendra…)

Anachrony : Jeu multi-couches

Unboxing de Anachrony de MindClash Games

Grosse livraison de Kickstarter, l’infini box d’Anachrony de MindClash Games, réédition et extension du jeu publié en 2017 et classé 51éme au box office BGG. Le jeu a réussit le tour de force de faire une boite plus grosse que celle de gloomhaven, c’est dire !

En effet, il faut d’abord retirer plusieurs couches successives de thermo-formage pour arriver aux punch-boards qui vous serviront à remplir les thermo-formages susdits. Car le premier jeu dans le jeu c’est de trier toutes les pièces, de dépuncher les nombreuses planches de pions et de tout ranger dans les boites prévues à cet effet. Pour ce faire, un petit livret de 8 pages est là pour vous dire comment ranger votre jeu. Moi ça m’a pris environ 1 h 30 et cinq ou six couches plus tard tout était à nouveau dans la boite bien rangé et prêt pour une première partie.

Sauf que, les règles fournies sont en anglais et assez touffues (36 pages pour le jeu de base). Aussi, croyant à une erreur, je suis retourné sur ma page Kickstarter pour m’apercevoir qu’ils avaient bien promis les règles en français, mais en téléchargement, et en plus suivant les traductions de la fan-made de chaque pays. Pour un Kickstarter à plus d’un million d’euros, je trouve ça un peu raide de se reposer sur la communauté pour traduire votre jeu et en plus de diffuser des règles en pdf sur un jeu qui coûte la bagatelle de 150 $.

Alors le prix est peut-être justifié par la belle boite et les figurines (6 x 6 modèles), mais j’ai quand même un peu l’impression que c’est un peu court. D’autant qu’il va falloir trouver la place de ranger cette énorme boite. Espérons que la qualité du jeu et de ses mécanismes à base de boucles temporelles, seront à la hauteur de son classement pour compenser cette petite déception, juste parce qu’il manquait la cerise sur le gâteau.

Venise modulaire : De la théorie à la pratique

Maintenant que nous avons des plans pour les différents modules, il faut passer à la pratique et envisager comment réaliser les dalles modulaires. Pour ce qui est du matériaux, je pense faire des tuiles relativement légères avec une base de médium 3mm d’épaisseur découpé à 30 x 30 cm. Pour donner l’épaisseur nécessaire aux quais, je vais utiliser des plaques de polystyrène extrudé de 3 cm d’épaisseur.

C’est léger et facile à découper. Autre avantage, on peut facilement y graver des pavés en utilisant un petit outil fabriqué avec la virole d’un pinceau découpé. Cela donne un aspect qui est moins régulier qu’une impression 3D et une fois peint cela donne un résultat sympathique comme dans ce tuto de la chaine Scale Modelling Dasboat. Impressionnant ? non ?

Une fois la texture des pavés appliqués, il ne restera plus qu’à le mettre en peinture pour obtenir un résultat satisfaisant. Première étape, dessiner un schéma de texture à l’échelle 1 pour se rendre compte de ce que cela pourrait donner. En alternant les gravures dans un sens et dans un autre, on peut faire ressortir les trottoirs par rapport à la voie, malgré que cela resterait sur le même plan. J’ai donc pris mon crayon et fait des essais sur la plaque de médium (ce qui n’est pas le plus intelligent, car le dessin sera recouvert ensuite par le polystyrène collé dessus).

L’idée de faire des plaques d’égout est venue de la marque laissée par les serres joints sur la première plaque que j’ai collé (voir la première image). Un autre problème c’est les flans de la plaque de polystyrène qui, lorsqu’elle est découpée au cutter, portent des marques d’arrachement qui du coup, rendent impossible la gravure des pierres sur le côté des dalles, censés représenter les murs des canaux. (cf ci-dessous)

Du coup, j’ai eu l’idée de laisser une engravure de 5 mm dans laquelle je pourrais coller un morceau de polystyrène découpée en tranche émincée présentant le côté lisse du polystyrène sur le dessus. Ainsi, je pourrais graver les flancs comme le dessus de la dalle.

Je n’ai pas encore décidé si je fais les trottoir en surépaisseur par rapport à la voie, soit avec du polystyrène de 2 ou 3 mm ou bien avec des impressions 3D de faible épaisseur collé par dessus. D’ailleurs, j’envisage aussi d’essayer de coller des impressions 3D de murs en pierre sur les flancs à la place du polystyrène. Ce sera la prochaine étape sur le prototype avant de commencer la production des autres dalles. A suivre…

28 : Webzine en mm

Page d’accueil de 28

Voila un webzine qui aurait aussi pu s’appeler 32 pour la taille des figurines auquel il est principalement consacré. La précision du titre ne représente que mal l’éclectisme des sujets abordés, même s’ils sont tous en lien de plus ou moins près avec le monde de la figurine. Pour apprécier, juste au sommaire du premier numéro (28.1 ?) : des essais, des focus sur le travail d’un artiste, des interviews, du contexte (fluff) original, des tutos, des dioramas, des conversions, de la sculpture, du weathering, de la peinture, de la peinture et encore de la peinture, sur figurine, mais aussi sur toile ou autres supports.

Pages 68 et 71 du n°2 de 28

De quoi en prendre plein les mirettes sur près de 150 pages à chaque numéro. Et pour compenser le fait que c’est dans la langue de Shakespeare, le tout est en téléchargement gratuit (ici). Trois numéros sont déjà parus, mais il ne m’en a pas fallut plus de deux pour devenir accro. En fait dès que j’ai vu une image d’un tuto qui pourrait fort bien illustrer ce sur quoi je veux aboutir avec mon projet de Venise Modulaire (ci-dessous)…

Pages 42-43 du n°2 de 28

La plupart des articles sont en lien avec les figurines de Games Workshop, que ce soit pour AOS ou 40 K, et c’est bien là un des points qui pourraient être développé par les rédacteurs de 28 : l’ouverture sur d’autres types de figurines et de jeu. Mais ne boudons pas notre plaisir et j’ai juste hâte que paraisse le n°28 de 28…

Figurinistique : La messe de la figurine

Il y a quelques émissions sur Youtube que je regarde très régulièrement. L’une d’entre elle est Figurinistique du Culte du D qui sort chaque dimanche soir un opus qui fait le tour de l’actualité figurinistique (c’est le cas de le dire) sur tous les horizons : Nouvelles sorties, Kickstarters, Impression 3D, Chaines Youtube, Compte instagram de peintres, et pour finir, une revue des figurines peintes par les abonnés à la chaîne.

La première partie est celle qui m’intéresse le plus, mais la deuxième ne manque pas de charme non plus car les peintres qui envoient leurs œuvres sur cette chaine ne sont pas des monomaniaques de Warhammer ou de 40 K et on peut y voir plein de figurines d’horizons différents. C’est aussi ce que j’aime dans le Culte du D, c’est qu’il ne parle pas que (et parfois pas du tout) de Games Workshop. Il illustre bien l’adage “il n’y a pas que Games dans le game !”.

La partie actualité m’a fait découvrir par mal de marques, de projets et de peintres qui, souvent, n’ont pas l’éclairage qu’ils méritent. Il ne manque à ce panorama qu’une partie jeu de plateau (abordé parfois dans la partie projets KS), ou une partie Diorama pour en faire l’idéal rêvé de l’émission d’actualité hebdomadaire.

Ainsi donc un peu de prosélytisme figurinistique ne fait pas de mal et je vous invite avec moi à attendre avec impatience vers 19h le dimanche soir la mise en ligne de l’émission et à l’écouter religieusement….

Guild Ball : Terrain Pack

Unboxing de la boîte Masons & Brewers Terrain Pack pour Guild Ball de SFG

Voila l’unboxing d’une extension qui n’est clairement pas indispensable, mais bon. La subtilité de SFG, c’est de mettre dans la boite de base Coup d’Envoi, deux équipes (les maçons et les brasseurs), le plateau de jeu et des punchs pour représenter les éléments de terrain. Puis de sortir une extension pour remplacer ces punchs par des éléments de décor en 3D, qui clairement auraient pu être incorporés dans la boite de base…

Par la suite, chaque extension dans laquelle se trouve une équipe comporte aussi le but, le terrain et le ballon de la faction. Ce qui fait de cette extension une exception par rapport aux autres et clairement un add-on qui aurait dû être dans la boite de base.

Je vous laisse admirer les pièces sorties de la boite, qui peuvent toujours être utilisées comme accessoires pour meubler une table d’un autre jeu.

Newsletter : Soyez avertis !

Quelques uns l’ont demandé, alors j’ai mit en place une formule de newsletter qui vous avertira régulièrement lors de la parution de nouveaux articles sur le blog.

Par contre, il se peut que le mail que cous recevrez soit identifié comme spam. Donc vérifiez votre boite de spam pour éventuellement autoriser l’expéditeur à vous envoyer des mails

Les Arpenteurs de l’Eternité : Moral

Le moral est constitué d’un stock de jetons dont le personnage dispose au début du jeu. Au début du jeu, ce stock de jeton est de 2d6 pour chaque joueur.

Faire appel au moral

  • permet de relancer un jet de dé malheureux, une fois seulement.
  • coute 1 jeton de moral seulement si le second jet de dé échoue lui aussi.

Perdre et gagner du moral

Certaines situations peuvent faire gagner ou perdre du moral. A titre d’exemple non exhaustif

Gain de moralPerte de moral
Exploit (+1)Désastre (-1)
Repos (+1)Blessure (-nb Clef / 2)
Bon repas (+1)Faim (-1)
Divertissement (+1)Ennui (-1)
Baiser (+2)Rupture (-2)
Mort d’un ennemi (+2)Mort d’un ami (-4)

Faire appel à l’énergie du désespoir
 

Lorsqu’on a plus aucun jeton de moral, on est démoralisé

On peut faire appel à l’énergie du désespoir pour relancer un jet de dé.

  • Réussite : On récupère 1 pt de moral
  • Echec : On s’abandonne au désespoir et on reste désespéré jusqu’à ce que l’on récupère 1 point de moral par un autre moyen

Guild Ball : l’Honnête Terre

Unboxing de la boite de Guild Ball : The Honest Landl de Steam Forged Games

Les vacances sont finies et le boulot reprenant, le rythme des articles diminue drastiquement, vous m’en excuserez. Toujours est-il que j’ai trouvé le temps de poster ce petit unboxing qui continue ma découverte de la gamme de Guild Ball avec cette boite de la faction des Fermiers.

Je sais pas vous, mais moi, jouer des fermiers dans un jeu de fantasy, ça me fait toujours triper. Y’en a qui sont attirés par les gros héros bardés d’armes et d’armure (pour ceux-là, il y a la guilde des forgerons), moi j’aime jouer les gens du coin, ceux qui payent pas de mine, que tu vois presque pas, jusqu’au jour où tu te prends une grosse citrouille en pleine tête lancé par un mec avec sa fourche, sorti de nulle-part.

L’équipe des fermiers au complet.

Ma figurine préférée reste celle de la mascotte : le coq évidemment accompagné de ses ses poules en guise de cheerleaders… Les voici dessous en détail pour bien les voir.

A gauche : Peck, Mascotte, planteur : A droite : Windle, Arrière central, faucheur
A gauche : Jackstraw, Ailier, Planteur ; A droite : Grange, milieu de terrain défensif, planteur, Capitaine
A gauche : Bushel, Attaquante, Faucheuse ; A droite : Harrow, Milieu de terrain défensif, Planteur
Le but, le terrain et le ballon

Impression 3D : Présentoir à Figurine

Détail d’une de mes vitrines.

Rien de plus satisfaisant que d’avoir une vitrine de figurine bien rangée. Le problème principal pour présenter des figurines dans une vitrine, c’est comment faire pour que celles de derrière soit aussi visibles que celles de devant. Une des solutions peut être de surélever l’arrière plan pour qu’il soit moins masqué par le premier plan. Une autre solution est de les disposer en quinconce pour s’affranchir là encore du masque créé par le premier plan.

Les petits présentoirs que j’imprime en 3D mettent en œuvre en même temps ces deux solutions : surélévation et mise en quinconce de l’arrière plan. Ils sont dérivés d’un présentoir que j’ai trouvé sur Thingiverse (ci dessous).

D&D Miniatures Stand by xloud

Je l’ai découpé, transformé et agrandi sur le logiciel 3D de mon imprimante (une Flashforge Creator Pro, au fait) pour en faire plusieurs modèles qui conviennent parfaitement à mes vitrines et aux socles de mes figurines. J’ai donc des modèles sur 2 lignes à 7 emplacement de 25 mm, des 2 lignes de 6 emplacement de 25 mm, des 3 lignes à 7 emplacement de 25 mm, des 3 lignes à 5 emplacements de 25 mm et des 3 lignes à 7 emplacement de 20 mm. Si il y en a d’entre vous que cela tente, je peux vous envoyer les fichiers…