Venise modulaire : De la théorie à la pratique

Maintenant que nous avons des plans pour les différents modules, il faut passer à la pratique et envisager comment réaliser les dalles modulaires. Pour ce qui est du matériaux, je pense faire des tuiles relativement légères avec une base de médium 3mm d’épaisseur découpé à 30 x 30 cm. Pour donner l’épaisseur nécessaire aux quais, je vais utiliser des plaques de polystyrène extrudé de 3 cm d’épaisseur.

C’est léger et facile à découper. Autre avantage, on peut facilement y graver des pavés en utilisant un petit outil fabriqué avec la virole d’un pinceau découpé. Cela donne un aspect qui est moins régulier qu’une impression 3D et une fois peint cela donne un résultat sympathique comme dans ce tuto de la chaine Scale Modelling Dasboat. Impressionnant ? non ?

Une fois la texture des pavés appliqués, il ne restera plus qu’à le mettre en peinture pour obtenir un résultat satisfaisant. Première étape, dessiner un schéma de texture à l’échelle 1 pour se rendre compte de ce que cela pourrait donner. En alternant les gravures dans un sens et dans un autre, on peut faire ressortir les trottoirs par rapport à la voie, malgré que cela resterait sur le même plan. J’ai donc pris mon crayon et fait des essais sur la plaque de médium (ce qui n’est pas le plus intelligent, car le dessin sera recouvert ensuite par le polystyrène collé dessus).

L’idée de faire des plaques d’égout est venue de la marque laissée par les serres joints sur la première plaque que j’ai collé (voir la première image). Un autre problème c’est les flans de la plaque de polystyrène qui, lorsqu’elle est découpée au cutter, portent des marques d’arrachement qui du coup, rendent impossible la gravure des pierres sur le côté des dalles, censés représenter les murs des canaux. (cf ci-dessous)

Du coup, j’ai eu l’idée de laisser une engravure de 5 mm dans laquelle je pourrais coller un morceau de polystyrène découpée en tranche émincée présentant le côté lisse du polystyrène sur le dessus. Ainsi, je pourrais graver les flancs comme le dessus de la dalle.

Je n’ai pas encore décidé si je fais les trottoir en surépaisseur par rapport à la voie, soit avec du polystyrène de 2 ou 3 mm ou bien avec des impressions 3D de faible épaisseur collé par dessus. D’ailleurs, j’envisage aussi d’essayer de coller des impressions 3D de murs en pierre sur les flancs à la place du polystyrène. Ce sera la prochaine étape sur le prototype avant de commencer la production des autres dalles. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *