Carmen : Un gouvernail pour les diriger tous…

A gauche : Ce qu’il faut faire ; A droite : Avec quoi le faire !

La coque maintenant terminée, il faut équiper la Carmen avec les éléments nécessaires à son fonctionnement, accessoires et gréement. En commençant par un des plus important : le gouvernail. La notice de montage laisse songeur sur la façon dont on doit s’y prendre et surtout au vu des éléments nécessaires, le désarroi s’accroit. En guise de charnière quatre U de laiton et en guise d’axe, un gros fil de laiton. Je vous avoue, que là, j’en ai un peu bavé des ronds de chapeaux comme disait mon père et que le résultat n’est pas aussi propre que sur la photo du livret de montage…

A gauche : Le traçage des entailles à faire dans la petite pièce de bois ; A droite après découpe et ponçage.
A gauche : Le gouvernail vernis et équipé avec les “charnières” et leur axe ; A droite : Le tout monté sur la coque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *