Palazzo Magdalena : Un palais pour ma Venise

Unboxing d’un pack de décor Table Top Scenics de TTCombat : Du carton et du bois MDF découpé au laser…

A l’occasion d’une commande de socles transparents (ceux de TT Combat sont plus épais que les autres et font bien plus cossus), pour obtenir le franco de port, j’ai commandé en plus quelques maisons en MDF découpé au laser pour voir quel effet cela ferait pour mon projet de Venise Modulaire.

Le soubassement et son escalier d’accès à l’étage noble

L’avantage de ces décors, c’est qu’ils sont faciles à monter avec de la colle à bois, peu cher (environ 15£ pour ce modèle sauf si comme moi vous vous faites rattraper par la douane – merci le brexit !) et très adapté au jeu avec figurines (marches d’escalier larges, ouvertures surdimensionnées, toits peu pentus, et étages empilables).

L’entrée et son porche à arcades

J’imagine qu’avec un peu de peinture et quelques ‘améliorations’ (j’en ai vu qui rajoutent des tuiles faites dans du carton) ou des éléments de mobiliers imprimés en 3D et le tour est joué.

L’étage et sa terrasse surplombant les rues

Seul problème : pour que la modèle soit adapté au jeu avec figurines, il est un peu surdimensionné, ce qui fait qu’il n’est pas tout à fait à l’échelle des dalles de la Venise modulaire. Celui-ci fait une base de 16 x 19 cm, ce qui déborde un peu de ma trame de 10 x 10 cm. Mais je pense que le désavantage est minime. Je ferai un essai lorsque j’aurais fabriqué quelques dalles…

Vision d’ensemble de la façade noble et de la façade arrière

Pour conclure, un très bon produit au niveau qualité / prix qui peut facilement concurrencer des bâtiments imprimés en 3D, certainement plus détaillés, mais peut-être moins pratiques… Mais surtout plus rapide à obtenir !

Venise Modulaire : Un mois d’impression plus tard…

Première dalle complètement revêtue de textures en impression 3D.

L’imprimante 3D a tourné tout le mois pour produire les 41 éléments qui font le revêtement de la dalle représentant une placette entourée de rues et bordée de quais. Vous pouvez la voir ci-dessus toute collée et en cours de masticage avant la mise en peinture. L’idée c’est qu’il y ait un peu de relief pour que l’on discerne bien les composants (voirie, trottoir, mur de quais, bouches d’égout), mais sans être trop marqué pour que l’on puisse les ranger facilement en empilement, y poser dessus des bâtiments qui peuvent “mordre” sur les voiries, et être un peu “intemporelle” pour être utilisable aussi bien en fantasy, en contemporain, qu’en SF (Quoi de plus proche de Venise que Naboo ?)

Première étape du collage : Les murs de quai. En trois partie, il a fallut biseauter les bords pour que le raccord ne se voit pas trop.
Essai de mise en place des revêtements de sol. Finalement j’ai changé de modèle pour la rue en utilisant les modèles concus par Devon Jones trouvés sur Thingiverse (ce gars a modélisé un tas d’éléments architecturaux géniaux) qui ont l’avantage de comporter une rigole centrale et des avaloirs et des bouches d’égout.
Positionnement des différentes tuiles de voirie avant collage.
Essai de collage avec superposition trottoirs / Rue / Quais. Un masticage sera nécessaire pour compler les espaces entre les divers éléments sur la tranche.
Le dalle toute collée, avant masticage.

Venise Modulaire : Qui ne change pas d’avis ?

Essai de mur de quai en impression 3D d’après le modèle de murets Clorehaven par Printable Scenery

Bon, alors, finalement, j’ai fait quelques essais avec des impressions 3D et j’avoue que le rendu est tellement sympa que je pense que je vais changer d’idée pour réaliser le revêtement de surface des dalles. Si vous vous rappelez l’article précédent, je comptais graver les pavés directement dans le polystyrène. Mais finalement, je pense que je vais plutôt coller dessus des tuiles imprimées en 3D, au risque d’être peut-être plus répétitif.

Essai de positionnement des trottoirs dérivés des modèles de rue en ruine de Shadowfey par Printable Scenery

Mais je pourrais toujours apporter des modifications à la green stuff sur les impressions 3D, rajouter ici des flaques de boue, des bouches d’égoût, et surtout masquer les raccords des différentes tuiles plastiques. Le rendu semble prometteur, bien qu’il faille environ 1 heure d’impression pour sortir chaque pièce.

Essai de contraste entre trottoirs et rues dérivées d’un modèle de rue de Clorehaven par Printable Scenery

Pour info, l’impression complète de la dalle de placette devrait utiliser 12 éléments pour les quais, 5 éléments pour les trottoirs (je compte les 4 petits angles pour un seul en temps d’impression), 8 éléments pour la place centrale et 36 éléments pour les rues. Ce qui nous fait un total de 61 éléments donc environ 60 heures d’impression ! Plus d’une semaine à temps plein ! Mais quand on aime, on ne compte pas…